• J'ai lu | Sérotonine de Michel Houellebecq

    Michel Houellebecq, Sérotonine, Paris, Flammarion, 2019, 347 p.

    Si la parution d’un nouveau Houellebecq est attendue avec autant de ferveur, c’est que ses romans réussissent toujours à saisir l’esprit du temps de façon quasi prophétique et à révéler au sujet de notre monde ce qu’on préfère ne pas voir. Ici, avec Sérotonine, Michel Houellebecq pose la question du bonheur et montre sans ménagement que, comme « le monde social [est] une machine à détruire l’amour », « nous devons aujourd’hui considérer le bonheur comme une rêverie ancienne ».